Soluciones

Les bonnes nouvelles sont qu’il est facile de se désengager de plastique jetable

La bonne nouvelle c’est qu’il est facile de réduite considérablement notre consommation de plastique jetable et de nous protéger de ses effets nocifs.

 

 

 

 

 

 

 

Les fausses solutions

 

 

 

 

 

 

 

La première chose est de sortir de l’illusion des fausses solutions.

 

 

 

Malheureusement, le soi-disant «recyclage» du plastique ne fonctionne pas (plus d’informations) et les soi-disant «plastiques écologiques» créent autant de problèmes qu’ils résolvent (plus d’informations). Ces deux solutions ne sont en aucun pas des solutions durables.

 

 

 

Quand aux opérations de nettoyage des plages et des océans, leur impact n’est malheureusement que négligeable compte tenu de l’ampleur du problème. Cependant, elles sont un très bon moyen de s’ensibiliser le grand public et de nettoyer temporairement notre environnement – mais elles ne s’attaquent pas au coeur du problème.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les vraies solutions

 

 

 

 

 

La pollution plastique n’est pas due à une mauvaise gestion des déchets mais à une mauvaise utilisation d’un matériau éternel et toxique.

 

 

 

Par conséquent, pour résoudre ce problème, il est fondamentale de changer nos habitudes d’utilisation et d’usage du plastique et de repenser la façon dont nous produisons et consommons.

 

 

 

Le mouvement contre l’usage des plastiques jetables prend de l’ampleur dans de nombreux pays comme les États-Unis, la Hollande, l’Allemagne, l’Irlande, le Royaume-Uni, l’Inde, le Rwanda, l’Ouganda …

 

 

 

Pour évoluer vers un monde sans plastique et ses effets toxiques, il suffit que chacune et chacun d’entre nous s’engage et commence à réduire autant que possible son empreinte plastique.

 

 

 

 

 

 

 

 

1– Des solutions collectives: Devenez un citoyen activiste:

 

 

 

 

 

Partagez notre site internet sur les réseaux sociaux

 

Abonnez-vous à notre newsletter (lien ci-dessous) et suivez-nous sur Facebook et Twitter

 

Parlez de ce problème autour de vous: chez vous, au travail, à l’école et dans vos cercles d’amis.

Demandez aux magasins où vous avez vos habitudes d’achat d’éviter le plastique en expliquant pourquoi vous le faites.

Demandez à vos gouvernements d’interdire ou de sanctionner l’utilisation de certains plastiques, comme les sacs, les bouteilles, les pailles. Des villes et des régions comme San Francisco ou Melbourne l’ont fait aisni que des pays comme l’Irlande et le Danemark. (carte)

Et exigez à vos gouvernants votre « droit à savoir », c’est-à-dire, que le public soit informé des dangers du plastique – comme cela est fait avec le tabac et autres substances ou matières.

Si vous voulez collaborer avec nous, contactez-nous

 

 

 

 

 

 

2 -Solutions individuelles: se débarrasser du plastique.

 

 

 

 

 

 

Bien que les solutions collectives gagnent du terrain partout dans le monde, il est très important d’agir aussi au niveau individuel. L’impact positif de nos décisions individuelles est la clé d’un changement collectif.

 

 

 

 

 

 

 

2-1 Première étape : réduire votre empreinte plastique et la présence de substances toxiques dans votre organisme.

 

 

 

 

 

 

 

Dites adieu aux sacs plastiques. Emportez vos propres sacs quand vous allez faire du shopping.

Dites adieu à l’eau en bouteille. Buvez l’eau du robinet (en la filtrant si nécessaire), celà aura un impact très positif sur la planète et votre porte monnaie. Lorsque vous sortez, emportez une bouteille réutilisable en acier inoxydable avec vous.

Évitez les récipients en plastique: achetez en vrac si vous le pouvez et choisissez le verre ou le métal dès que vous pouvez.

N’utilisez pas de plastique pour stocker ou chauffer les aliments. Il est temps de vous débarrasser de vos vieux récipients en plastiques qui vous empoisonnent depuis des années. Vous pouvez aussi leur donner un autre usage non alimentaire.

N’utilisez pas de biberons en plastique. Votre bébé est probablement déjà né avec des produits toxiques qu’il a reçu pendant la grossesse. Aidez-le à purifier son petit organisme en réduisant son exposition au plastique.

Évitez les jouets en plastique, et en particulier ceux qui ont une forte odeur.

Évitez les aliments en conserve. L’intérieur des boîtes métalliques contient un revêtement en plastique pouvant contenir du bisphénol A ou d’autres perturbateurs endocriniens.

 

 

 

 

 

 

 

2-2 Deuxième étape: Faire un pas verre une vie sans plastique et zéro-déchet. C’est possible et plus facile qu’on ne le pense!

 

 

 

 

 

 

 

Dites adieu aux rasoirs jetables. Utilisez un rasoir en métal avec des lames remplaçables. En plus de réduire votre consommation de plastique vous réduirez votre budget rasage!

Dites adieu aux briquets jetables. Achetez quelques briquets rechargeables en métal, bien plus économiques et esthétiques.

Dites bye bye aux pailles. Demandez des boissons sans paille ou utilisez une paille réutilisable en acier ou en verre. Elles osnt facilement trouvable sur internet.

Évitez les verres, les assiettes et les couverts en plastique lors des fêtes ou des événements . Prenez vos propres ustensiles si vous allez à un événement où il peut y avoir du plastique jetable. Si vous voyagez en avion ou en train apporter votre propre nourriture et une bouteille rechargeable et ainsi qu’un gobelet en inox. Si vous achetez de la nourriture ou des boissons, demandez-leur de ne pas vous les donner en plastique et utilisez vos propres contenants.

Achetez votre nourriture en vrac et évitez les emballages. Emportez vos propres contenants pour faire vos courses au magasin.

Évitez les contenants de type «cartons» ou «bric», surtout s’ils sont munis de bouchons en plastique. Leur intérieur est recouvert de polyéthylène qui est directement en contact avec la boisson … Il est parfois possible de trouver du lait en bouteilles en verre consignables. Si vous n’en trouuvez pas près de chez vous, vous pouvez aussi faire vous même vos boissons végétales, laite de riz, d’amandes ou d’avoine. C’est très facile et bien meilleur pour la santé.

Évitez les produits d’hygiène emballés dans du plastique. Si celà ne paraît pas toujours évidemment, nous asistons actuellement à un vrai essort de la cosmétique solide. Choisissez-les le plus naturels possible, il sont aujourd’hui facilement accessible en magasin bio, magasin de vrac ou sur internet.

Évitez les produits de nettoyage en récipients plastiques. Utilisez du bicarbonate de soude, du vinaigre, du savon, des huiles essentielles, des noix de lavage naturelles pour faire la lessive … Des options bien meilleure pour la planète et pour votre santé. L’air de nos intérieurs est trop souvent pollué par les produits ménagers que nous utilisons.

Boutiques sans plastique

Sinplástico Une boutique en ligne qui propose une offre très complète d’alternatives sans plastique de produits du quotidien. Il vous livre dans le monde entier et propose un Blog plein de bons conseils!

Day By Day. Chaine de magasin de vente de produits alimentaires et de cosmétique en vrac présent dans de nombreuses villes en France.

Sans BPA. Boutique de produits sans Bisphénol A et réutilisables.

Tasty House. Chaine de magasin en vrac en Espagne.

Granel. Chaine de magasin en vrac en Espagne.

Et bien d’autres…

Connectez-vous au mouvement sans plastique.

Bien qu’il soit assez facile de réduire de 70% – 90% de notre empreinte plastique simplement en éliminant les plus simples (sacs, bouteilles, etc.), les 10-30% restant peuvent être un défi. N’hésitez pas à entrer en contact via les réseaux sociaux avec d’autres personnes qui sont dans la même démarche que vous. De plus, il existe de très bons blogs qui vous donneront des conseils très pratiques pour une vie sans plastique!

Vous pouvez le faire via notre page Facebook ainsi qu’à travers travers le blog et facebook de Sin Plástico

 

 

Suivez-nous sûr Facebook et Twitter

Le Plastique Tue est une organisation indépendante à but non lucratif qui regroupe des scientifiques, des artistes, des activistes et des citoyen-ne-s qui croient tou-te-s en la nécessité de protéger les êtres humains et la planète des dangers du plastique.

Suivez notre actualité !

Inscrivez-vous à la Newsletter du Plastique Tue

You have Successfully Subscribed!