Vous l'avez dans le sang!

Protégez-vous de l’impact du plastique sur votre santé

Les plastiques qui sont en contact avec les aliments peuvent se convertir en de véritables poisons.

Il est quasiment certain que vous ayez des additifs de plastique toxiques dans le sang. Nous en avons tous. Même les nouveau-nés ne sont pas épargnés car ils les reçoivent directement de la mère pendant la grossesse. (sources)

Saviez-vous que la composition de la plupart des plastiques est protégée par le secret industriel?

Il y a aujourd’hui 80.000 résines plastiques enregistrées, qui sont bien souvent protégées par des brevets qui placent leur composition partiellement ou intégralement sous le secret industriel.

Presque plus de 50% du poids du plastique est dû à des dizaines de d’additifs qui lui donnent ses propriétés (dureté,  flexibilité, rigidité, couleur, etc.) mais il est très compliqué de savoir de quelles substances il s’agit et en quelle quantité elles sont utilisées.

Beaucoup des additifs du plastique sont dangereux pour la santé même à très faible dose.

Des centaines d’études scientifiques ( sources ) démontrent que les additifs les plus habituels du plastique sont très dangereux pour la santé. Parmi eux on peut souligner les bisphénols, les phtalates, le chlorure de vinyle, le styrène, les retardateurs de flammes et les métaux lourds.

Certaines de ces  substances sont  des perturbateurs endocriniens. Cela signifie qu’elles imitent le comportement des hormones. Ainsi, même dans des quantités minuscules  (parties par milliards) elles peuvent produire de graves mutations cellulaires chez les deux sexes. Les foetus et les enfants sont particulièrement sensibles à la perturbation endocrinienne.

Quelles sont les maladies associées aux additifs du plastique?

  • Cancer: Cancer du sein, de l’utérus, du vagin ou col de l’utérus, du cerveau et du système nerveux, leucémies, cancer des poumons et du système respiratoire, de la prostate et des testicules, du foie et des reins ainsi que des lymphomes…
  • Infertilité, fausses couche, quistes utérins
  • Puberté précoce chez les petites filles
  • Deformations du pénis chez les petits garçons,  hypospadies
  • Hyperactivité, déficits d’attention
  • Maladie de Parkinson
  • Autisme
  • Maladies cardiovasculaires
  • Obésité
  • Diabète

C’est à dire presque tous les troubles et maladies qui ont curieusement augmenté au cours des trois dernières décénnies.

Comment nous protéger?

Évitez la nourriture et boissons emballées dans du plastique.
Évitez d’utiliser des récipients en plastique pour servir, conserver ou chauffer des aliments.
Les alternatives les plus sûres sont le verre et l’acier inoxydable.
Évitez la nourriture et les boissons en boîte/canette – leur revêtement peut contenir des perturbateurs endocriniens.
N’utilisez pas de biberons en plastique. Ceux en verre sont bien plus sûrs – même s’il peut y avoir un peu de casse de temps en temps.
Évitez les jouets en plastique souple ou qui sentent très fort. Ne laissez pas les enfants les mettre à la bouche.

Et n’oubliez pas:

  • Beaucoup de plastiques libèrent de plus en plus de toxiques avec le temps du fait de leur utilisation et de leurs nettoyages répétés.
  • La chaleur, le four à micro-ondes et l’acidité des aliments et des boissons sont des facteurs qui peuvent augmenter la libération de ces substances toxiques dans ce que nous mangeons et buvons.

Puis-je me fier aux nouveaux plastiques  « sans BPA » ?

Malheureusement, non. Plusieurs pays ont interdit certains additifs dangereux comme le bisphénol A.

Comme riposte, l’industrie du plastique a remplacé les additifs interdits par d’autres. Le problème de la plupart de ces substances alternatives c’est que leurs effets sont bien souvent méconnus. On oublie aussi souvent de mentionner que des études démontrent qu’elles sont aussi ( ou plus) dangereuses que celles qu’elles remplacent (sources). C’est le cas des alternatives légales au bisphénol A, le bisphénol S et le bisphénol F.

Le secret qui entoure les formules de ces plastiques commence à faire polémique et plusieurs plaintes judiciaires ont été déposées.

En cas de doute, évitez le contact de la nourriture ou des boissons avec le plastique. Utilisez du verre et de l’acier inoxydable.

|

Saviez-vous que…

L’ Organisation Mondiale de la Santé et la UNEP ont conjointement déclaré que la perturbation endocriniennen ( un des effets du plastique) est une crise mondiale

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter

Le Plastique Tue est une organisation indépendante à but non lucratif qui regroupe des scientifiques, des artistes, des activistes et des citoyen-ne-s qui croient tou-te-s en la nécessité de protéger les êtres humains et la planète des dangers du plastique.

Lista parcial de Fuentes:

Effects of Human and Wildlife Exposure to Hormone-Disrupting Chemicals , Naciones Unidas (OMS+UNEP) 2013
Texto abreviado del informe de OMS+UNEP aquí.
Centro para el estudio de los disruptores endocrinos, Universidad de Missouri
The Endocrine Disruption Exchange
Our Stolen Future (Nuestro futuro Robado), libro y web sobre disrupción endocrina
Plastic, a Toxic Love Story, por Susan Freinkel
Prenatal Origins of Cancer, en TEDX

Introduction to Hormone Disrupting Chemicals
Invasion of the Endocrine Disruptors
 Universidad de Texas

Most Plastics Leach Hormone-Like Chemicals, en National Public Radio, EEUU
The Perils of Plastic, artículo de portada en Time Magazine, abril 2010
Ftalatos en el material escolar, por la UE.
Los plásticos y los bebés: ftalatos y bisfenol A. Nacersano.org
Conatminación por ftalatos, Revista Eroski Consumer
Corporations replace BPA with other DNA damaging substances  Sobre el peligro de los plásticos « sin BPA »
BPA Alternatives Just as Bad, Outside Magazine, Sobre el peligro de los plásticos « sin BPA »
Toxic Chemical BPA Under Attack, But Alternatives May Not Be Safer, Experts Say, Huffington Post
Even BPA Free Plastic Not Always  Safe, Discovery News
Artículo sobre el juicio entre CertiChem y Eastman en relación a la toxicidad de su plástico « libre de disruptores endocrinos »
BPA Free? Not so fast!  Sobre plásticos « libres de BPA ».
Environmental News Network « Polycarbonate Bottles Unsafe » article January 30, 2008
Plastics and Autism

Bisfenol A (BPA) – Estado actual de los conocimientos y medidas futuras de la OMS y la FAO (Organización de las Naciones Unidas para la Alimentación y la Agricultura ) (PDF — 121 KB)
Cómo proteger a su bebé del BPA (bisfenol A) (Departamento de Salud Pública de Massachusetts) (PDF — 157.44 KB)
Hoja informativa sobre sustancias peligrosas: Bisfenol A (Departamento de Salud y Servicios para Personas Mayores de New Jersey ) (PDF — 130 KB)
La FDA continúa investigando el BPA (Administración de Alimentos y Medicamentos de los Estados Unidos)
Revise el tipo de productos plásticos que utiliza (Unidades Pediátricas de Especialidad en Salud Ambiental) (PDF — 4 B)El catedrático
Fred Vom Saal entrevistado sobre los peligros del Bisfenol A
Austin American-Statesman article on Early Puberty in Girls dated January 28, 2008
Newsweek « Baby Bottle Blues » article dated January 14, 2008
USAToday « Everywhere Chemicals » article dated October 30, 2007
Newsweek « Rivers of Doubt » article dated June 4, 2007
EurekAlert/American Association for the Advancement of Science’s « What’s in the Water? » article dated April 17, 2007
Austin American-Statesman « Is Plastic Making Us Fat? » article dated January 20, 2008
Babies Exposed to Toxic Chemicals in the Wom
Plastic (not fantastic. Scientific American (about BPA)
Do Kids’ BPA Levels Predict Future Disease? Everyday Health

 

 

Suivez notre actualité !

Inscrivez-vous à la Newsletter du Plastique Tue

You have Successfully Subscribed!